Article paru sur l' aisnenouvelle.fr le 08 novembre 2013

Le gouvernement français a beau avoir tiré un trait sur la possibilité d'exploiter le gaz de schiste dans l'hexagone,  la loi lui impose de considérer les autorisations accordées.

Ce vendredi matin, le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, recevait une délégation des collectifs opposés aux permis de l'Aisne et de Seine-et-Marne. Conformément à la législation, certains permis vont devoir faire l'objet de "mutation". C'est le cas de ceux qu'a rachetés le groupe Hess Oil.

Cliquez ici pour lire la suite