Suite à l'article paru dans le Pays Briard le 20.12.2012, le Collectif Carmen, en la personne de ses porte-parole, souhaite apporter les précisions suivantes :

"Le Pays Briard, a ses propres sources, notamment celles de Hess Oil. Le collectif Carmen, pour sa part, a rencontré le 20.11 dernier, en présence de Madame la sous-préfète de l'arrondissement de Château-Thierry, Mr Van den Bogaard, Chef du Pôle Sous-sol à la DRIEE d'Ile de France et, Pierre de Franclieu, Chef du service "Prévention des risques industriels" à la DREALde Picardie . Ces derniers ont indiqué aux cinq personnes présentes qui représentaient le collectif, que la Sté Hess Oil, détenait le permis de Château-Thierry et que par conséquent, elle pouvait démarrer à tout moment, sans autorisation préalable, les travaux de la plate-forme de Gillauche à Rozoy Bellevalle.

Pour mémoire, le 15.11.2012, le Pays Briard, dans son article sur la fracturation hydraulique utilisée depuis 40 ans à Jouy le Chatel, écrit : "L’apocalypse environnementale promise par les écologistes politiques ne s’est pas produite : les robinets n’ont pas explosé, des séismes n’ont pas fait trembler la Brie, du pétrole n’a pas coulé dans les baignoires, les vaches ne sont pas mortes et les nappes phréatiques n’ont pas été polluées."

Pour lire l'article du Pays Briard, cliquer ici