JT FR3 Picardie du 22.09.12: cliquez ici

D’une même voix, les collectifs ont une nouvelle fois, demandé au gouvernement de rejeter les demandes de permis en cours d'instruction et de retirer ceux déjà accordés. Comme les 7 demandes de permis qui viennent d'être rejetés à la demande du Président de la République, une grande partie des demandes restantes et des permis accordés visent  l’extraction des gaz et huiles de schiste. Le vote d'une loi interdisant totalement l'expérimentation, l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste, quelle que soit la technique utilisée, est vivement attendue.

Si, dans le département de l’Aisne, le site de Rozoy-Bellevalle est largement pressenti par les pétroliers pour y faire de la fracturation hydraulique, comme ils l'ont déclaré lors de la réunion d'information de Condé en Brie à destination des élus, le 30 mars 2011, en Seine-et-Marne, dès le mois de novembre prochain, plusieurs communes sont concernées par des forages dans le cadre du "permis de Château-Thierry".

Le collectif Carmen  continue d’affirmer son refus à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, pour fracturer, stimuler ou encore fissurer la roche ayant pour conséquence de porter atteinte à celle-ci.

Plusieurs manifestations contre le gaz de schiste ont été organisées en France le 22 septembre 2012, notamment à St Christol lez Alès dans le Gard (4000 personnes), Aix les Bains en Savoie (1000 personnes), Beaumont de Lomagne dans le Tarn et Garonne(500 personnes ont formé une chaine humaine) , Strasbourg, etc…

Benoît Périn