Aller au contenu | Aller au menu

Le parlement européen s'accorde sur le traité transatlantique

Article de Ludovic Lamant,  Médiapart, le 09 juillet 2015

Après cinq mois de débats agités, les eurodéputés ont donné leur feu vert, mercredi, à la poursuite des négociations commerciales avec Washington. Le compromis trouvé sur le principe très contesté de l’arbitrage entre État et multinationales est ambigu.

De notre envoyé spécial à Bruxelles.- Martin Schulz a réussi son coup. Ses passages en force des dernières semaines ont payé. Le président du parlement est parvenu à dégager une majorité sur l’un des textes les plus polémiques du mandat, le traité de libre-échange en négociations avec les États-Unis (TTIP dans le jargon bruxellois, ou TAFTA pour ses adversaires). Ils sont 436 à s’être prononcés pour, 241 contre, et 32 à s’être abstenus, mercredi lors d’un vote en séance plénière à Strasbourg.

C’est l’épilogue d’un marathon parlementaire de cinq mois, qui a donné lieu à d’intenses débats et, au passage, à un quasi-éclatement du groupe social-démocrate, le deuxième groupe politique de l’institution (où l’on retrouve le PS français, le SPD allemand ou encore le PSOE espagnol). En juin, constatant que la majorité n’était pas acquise sur le texte, Schulz avait décidé in extremis, à la surprise générale, de reporter le vote, le temps de trouver un nouveau compromis davantage acceptable…

Lire la suite de l'article

Gaz de schiste : de dangereux climato-sceptiques sortent du bois!

Article de Maxime Combes, le 13 avril 2015, sur son blog Médiapart

Il y avait Claude Allègre (and co) qui niaient le réchauffement climatique ou son origine anthropique. Il y a dorénavant des climato-sceptiques bien plus dangereux qui ne prennent pas au sérieux les exigences climatiques et qui soutiennent l'exploitation des énergies fossiles, comme l'illustre le débat autour du rapport commandé par Arnaud Montebourg.

Lire l'article en entier

Gaz de schiste: y-at-il anguille sous la roche-mère?

Article d'Eric Serres, paru dans l'Humanité.fr du 01 avril 2015.

Alors que l’exploitation du gaz de schiste recule à travers le monde, les industriels français, eux, ne désespèrent pas de faire sauter une porte que l’État n’a pas totalement fermée.

François Hollande et Ségolène Royal ont eu beau dire et répéter leur opposition à l’exploitation par fracturation du gaz de schiste en France, le hasard du calendrier fait parfois mal les choses. À peine des industriels français annonçaient la création du Centre d’hydrocarbures non conventionnels (CHNC) que la ministre de l’Écologie validait une demande de prolongation exceptionnelle jusqu’au 6 janvier 2016 du permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dit permis de Saint-Just-en-Brie (Seine-et-Marne), au profit de la société Vermilion REP (une filiale de Vermilion Energy, entreprise pétrolière canadienne.

Suite de l'article

Le tenace travail des lobbies pour forcer l'exploration et l'exploitation des gaz et pétrole de schiste

Article de Claude Taton paru sur reporterre.net le 20 février 2015

Depuis plusieurs semaines, une stratégie est patiemment mise en place par les lobbies afin de rendre acceptable auprès des décideurs politiques l'exploration des réserves potentielles de gaz et de pétrole de schiste et de créer les conditions d'une expérimentation au travers de sites pilotes.

Les lobbies intègrent dans leurs discours la nécessité de tenir compte de pratiques respectueuses de l'environnement afin de convaincre des bienfaits de l'exploration.

Il faut remonter en novembre 2013 pour commencer à voir se dessiner cette perspective avec le rapport de l'OPECST (Office Parlementaire d' Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques) sur les alternatives à la fracturation hydraulique, qui appelle à la création d'un programme de recherches sur celle-ci et sur les techniques alternatives pouvant inclure des forages expérimentaux. Ce rapport ne manque pas de recenser les différentes techniques "ayant des effets positifs sur l'environnement".

Le premier à poursuivre cette campagne est Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française de l' industrie pétrolière (UFIP)...

Lire la suite

Le Sénat dit une nouvelle fois non au gaz de schiste

Article du 20.02.2015, paru dans Ouest France

Le Sénat s'est à nouveau opposé au gaz de schiste que des sénateurs UMP avaient tenté de réintroduire à l'occasion de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique. Ces sénateurs avaient déposé un amendement intégrant dans le volet de programmation plurianuelle de l'énergie (PPE) la nécessaire identification du potentiel énergétique de la France en matière d'hydrocarbures non conventionnels, c'est-à-dire des gaz de schiste. Cet amendement a été rejeté.

"Après les manifestations contre la fracture hydraulique puis contre le gaz de schiste, le dossier a été mis au placard", a déclaré le président de la Commission économique, Jean-Claude Lenoir (UMP). Imaginez que la même chose se soit passée pour le gaz de Lacq qui a tant participé, pendant quarante ans, au développement de l'Aquitaine et de nos territoires», a-t-il ajouté.

Lire la suite de l'article


Charlie Hebdo : communiqué de reporterre, actu-environnement, terra eco, etc....

Sans la presse, sans la liberté de la presse, sans les journalistes, ce blog n'existerait pas. Le combat que nous menons depuis 4 ans aurait été "tué dans l'oeuf" si tous ces journalistes courageux ne s'en étaient pas emparés pour le faire connaître, l'expliquer, le diffuser. C'est dans ce contexte qu'il me paraît important aujourd'hui sur ce blog, de montrer à notre tour notre soutien à la presse dans son ensemble et en particulier à Fabrice Niccolino, qui nous avait fait l'amitié de venir à Château-Thierry  pour animer le débat qui avait suivi la projection de Gasland le 1er avril 2011 et qui a été blessé dans l'attentat contre Charly Hebdo. Nous lui adressons tous nos voeux de courage et de rétablissement.

Article paru mercredi 7 janvier 2015 dans Actu Environnement, Altermondes, Arrêt sur images, Basta Mag, Global Magazine, Huffington Post, JNE, Libération, Mediapart, Politis, Regards, Reporterre, Rue 89, Terra Eco, We Demain.

C’est l’horreur qui nous a saisis, ce matin, quand l’incroyable nouvelle est survenue : un attentat sanglant contre Charlie Hebdo, des hommes armés, douze morts, près de vingt blessés. L’horreur, qui nous abasourdit. Et nous laisse sans mots.

L’amitié, ensuite, pour ceux et celles que nous connaissons et que nous aimons, et pour ceux et celles que nous ne connaissons pas. La douleur pour les morts, la désolation pour les blessés, l’amitié et le désir de réconfort pour leurs proches, leurs amis, leurs enfants. Comment vous dire qu’on est avec vous, avec notre tendresse et notre impuissance ? Mais nous sommes avec vous, de tout notre cœur.

Et puis la détermination. Ce sont des journalistes qu’on a voulu tuer, c’est la presse qu’on a voulu abattre, c’est la liberté qu’on a voulu détruire. Eh bien, nous le disons : nous ne céderons pas. Dans les temps difficiles d’aujourd’hui, et les jours sombres qui se profilent, il est vital que la liberté continue, s’exprime, s’affirme. Nous continuerons notre travail d’information et de témoignage, avec encore plus de détermination et d’énergie que jamais.

Reporterre a une pensée particulière pour Fabrice Nicolino, qui est notre ami, et nous fait l’honneur de travailler avec nous. Fabrice, qui assure la chronique Ecologie de Charlie Hebdo, a été blessé ce matin. Fabrice, on pense à toi, reviens vite.

Lien vers reporterre

Lien vers Actu-environnement

Lien vers Terra eco

CP du collectif "Vaucluse sans gaz de schiste" reçu au MEDDE pour le permis du Calavon

Communiqué de presse 16/10/2014 du Collectif "Vaucluse sans gaz de schiste" qui a rencontré Mr Jean-Louis Bianco, Conseiller spécial auprès de Ségolène Royal.

Nous avons été reçus le 15/10/2014 au ministère de l’écologie par Mr Jean Louis Bianco, Conseiller spécial de Madame Ségolène Royal suite à notre demande en date du 2 octobre avec beaucoup de courtoisie et d’écoute.

Cependant, au vu des enjeux autour du GDS et de la transition énergétique, nous avons ressenti au cours de cet entretien une impression de malaise face à nos interlocuteurs qui semblaient découvrir beaucoup d’informations sur le sujet.

A la fin de l’entretien, chaque partie convenait que ce dossier était tentaculaire et devait être traité en urgence.

Face aux informations remontées par les collectifs et le travail de mobilisation déployé depuis 3 semaines, il n’est pas envisageable de poursuivre dans le flou juridique des PERH et le déficit d’information grave des populations comme des services de l’Etat aux plus hautes instances.

Nous avons été frappés par la méconnaissance de nombreux points du seul dossier du permis du Calavon.

Lire la suite...

Gaz de schiste : Eau de Paris s'oppose à l'exploitation sur ses aires de captage

Article de Philippe Collet paru dans Actu-Environnement.com le 14.10.2014

Ce mardi 14 octobre, Eau de Paris a annoncé "s'opposer aux gaz de schiste sur ses aires de captage d'eau potable". La régie municipale en charge de la production et de la distribution de l'eau dans Paris "demande le retrait du projet de recherche d'hydrocarbure sur les aires d'alimentation de captage d'eau potable qu'elle gère".

Eau de Paris demande "expressément" à Ségolène Royale, ministre de l'Ecologie, "le retrait immédiat de ce projet et qu'aucune autorisation de travaux ne puisse être délivrée à l'avenir sur les aires d'alimentation de captage d'eau potable".

Lire l'article en entier

Des industriels français s'unissent pour le gaz de schiste

Article de M. Pechberty paru dans le JDD du 13.10.2014

Un observatoire sera créé début 2015 pour informer et convaincre sur les bienfaits d'une exploration. Les pro gaz de schiste ne désarment pas. Une quinzaine d'industriels français......

Lire l'article

Ni ici, ni ailleurs: ni dans le Parc de Lubéron, ni ailleurs !

Communiqué de Presse des collectifs locaux "non aux gaz et pétrole de schiste et de houille" du 10 octobre 2014.

Les collectifs prennent note du courrier de Madame la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, au Président de la Fédération des parcs naturels régionaux de France, lui annonçant qu’elle ne signerait pas l’attribution du permis de Calavon, couvrant le parc naturel régional du Luberon. Toutefois, les collectifs contre les pétrole et gaz de schiste et de houille s’étonnent qu’elle n’ait pas annoncé de semblables dispositions pour les douze autres demandes de permis soumises à consultation publique depuis le 1er septembre dernier.

Pourquoi Ségolène Royal n’a-t-elle pas annoncé qu’elle ne signerait aucune des 13 demandes de permis dont l’attribution est imminente ?

Les raisons pour lesquelles elle pourrait ne pas signer, ne manquent pourtant pas !

Lire la suite...

Delphine Batho," l' insoumise" son livre chez Grasset sort le 15 octobre prochain

Article d'Emmanuel Berreta paru sur lepoint.fr, le 10 octobre 2014

Elle a cru en François Hollande. Elle en est revenue, comme beaucoup d'autres. Delphine Batho, l'ancienne ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, décrit dans "L'insoumise" ses batailles et les reculades du chef de l'État quant à la transition écologique. Et cela, au moment où la loi, défendue par Ségolène Royal, est discutée au Parlement et où la reconduction d'Henri Proglio à la tête d'EDF est entre les mains du président. Dans cet ouvrage, Delphine Batho pointe surtout les zones d'ombre de la politique énergétique de la France et l'incapacité de l'appareil d'État à la maîtriser...

Pour lire l'article et quelques extraits du livre, cliquez ici

Extrait: "....Plusieurs fois, les parapheurs comprenant les actes entérinant les prolongations et les mutations des permis dits de Château-Thierry, de Mairy et quelques autres m'ont été transmises. Chaque fois, certaines questions techniques précises restaient sans réponse, et je ne signais pas...."


Ségolène Royal retire le projet du Lubéron mais n'éteint pas le débat

Article de Laurent Radisson paru sur Actu-Environnement.com le 07 octobre 2014

Le débat sur le gaz de schiste rebondit sur fond de polémique liée à la mise en consultation de projets d'attribution de permis de recherche d'hydrocarbures en plein débat sur la loi de transition énergétique.

La ministre de l'Ecologie a annoncé ce lundi 6 octobre, lors de la discussion du projet de loi de transition énergétique, que la consultation sur le projet d'attribution d'un permis de recherche d'hydrocarbures dans le parc naturel régional (PNR) du Luberon était sans objet. Et, dans un lapsus que la ministre corrigera plus tard, que "le permis de construire ne serait pas donné", compte tenu "des informations qui arrivent sur le site du ministère relatives à cette consultation".

Ségolène Royal a ainsi répondu à la contestation qui montait suite à la mise en ligne le 19 septembre par le ministère de l'Ecologie d'un projet d'arrêté prévoyant d'attribuer à la société Tethys Oil AB le permis de "Calavon" sur un territoire à cheval sur les départements du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, en grande partie sur le périmètre du parc naturel.

Lire la suite

La démocratie fracturée

Excellent documentaire réalisé par Laure Noualhat pour FR3 Rhône Alpes, qui retrace l'histoire du schiste en France depuis la découverte de l'existence des permis de recherche d'hydrocarbures non conventionnels jusqu'à aujourd'hui et qui montre comment les citoyens regroupés en collectifs se sont réappropriés la démocratie.

La démocratie fracturée

"The overnighters" un film sur les conséquences sociales de l'exploitation du gaz de schiste au Dakota

THE OVERNIGHTERS est un film de Jesse Moss qui aborde la question des SDF, chômeurs et laissés pour compte des gaz de schiste aux USA. 

Nous espérons pouvoir le projeter bientôt, il montre en effet un aspect peu connu de la manière dont loin d'être un miracle économique, le boom du gaz de schiste au Dakota entraine des sans emploi dans une spirale de pauvreté et de maltraitante sociale qui fait frémir. 

Le film était présenté dans le cadre des "rendez-vous GoodPlanet", la fondation de Yann Arthus-Bertrand qui organise chaque 1er jeudi du mois au MK2 Quai de Seine, à Paris, une projection d'une sélection de films inédits et engagés suivi d’une rencontre-débat. 

Le débat était animé par Olivier Blond, auteur du livre "Gaz de schiste - le vrai du faux",en présence de Yann Arthus-Bertrand et Olivier Rech, expert des énergies en France.


Lettre ouverte à Ségolène Royal par les collectifs français

Voici la lettre ouverte qui a été adressée ce jour à Ségolène Royal en recommandé et adressé à une quarantaine de média nationaux.

Madame la Ministre,

Vos services terminent actuellement l’instruction de demandes d’attribution de plus d’une douzaine de nouveaux permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux et examinent des demandes de renouvellement ou de prolongation de permis de recherche existants.

Tous les projets d’attribution de permis proposés aujourd’hui à la consultation publique sur le site de votre Ministère sont des permis ayant pour objectifs des hydrocarbures non conventionnels.

En 2009 et 2010, l’ensemble des documents déposés par les entreprises pétrolières, non seulement faisait état de leur savoir-faire en matière d’exploitation de pétrole ou de gaz de schiste mais de plus, évoquait sans ambiguïté la recherche d’hydrocarbures non conventionnels.

Lire la suite...

- page 3 de 24 -